Moulay-ismail


Bienvenue à Moulay-ismail
Veuillez vous connecter ou nous rejoindre en vous inscrivant si vous n'êtes pas encore un membre

Moulay-ismail

منتدى ثانوية مولاي اسماعيل التأهيلية بمدينة قلعة السراغنة
 
الرئيسيةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخول
المواضيع الأخيرة
أفضل 10 أعضاء في هذا المنتدى
ĿǿŁĩṗṑṕ
 
skido
 
عاشقة الإسلام
 
oussamasic
 

شاطر | 
 

 Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 10:33 am

65454
Bonjour/Bonsoir

ça va
Tout le monde
comme c'est marqué dans le titre
ce sujet est consacré a l'œuvre de Molière : Le Bourgeois Gentilhomme

vous trouverez tout ici

Biographie de l'auteur Résumé et aussi la Fiche de lecture...


faut juste prendre la peine et de tout lire 786543


789678 -une petite remarque- 789678



~{ le sujet est ouvert et modéré et tout le monde peut participer à enrichir ce topic ...

78687


***
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 10:38 am

yiuty

Le faite de lire l'oeuvre de Molière Le bourgeois Gentilhomme est une chose et regarder la pièce téathral est autre chose.

Pour regarder la pièce

CLIQUEZ ICI

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 11:54 am

Intrigue



Étant un bourgeois, M. Jourdain entend acquérir les manières des
gens de qualité. Il décide de commander un nouvel habit plus de sa
nouvelle condition et se lance dans l'apprentissage des armes, de la
danse, de la musique et de la philosophie, autant de choses qui lui
paraissent indispensables à sa condition de gentilhomme.
Il courtise Dorimène, amenée sous son toit par son amant, un comte
autoritaire, qui entend bien profiter de la naïveté de M. Jourdain et
de Dorimène.
Sa femme et Nicole, sa servante, se moquent de lui, puis
s'inquiètent de le voir aussi envieux, et tentent de le ramener à la
réalité du prochain mariage de sa fille Lucile avec Cléonte. Mais ce
dernier n'étant pas gentilhomme, M. Jourdain refuse cette union.
Cléonte décide alors d'entrer dans le jeu des rêves de noblesse de
M. Jourdain, et avec l'aide de son valet Covielle, il se fait passer
pour le fils du Grand Turc. Il obtient ainsi le consentement de M.
Jourdain, qui se croit parvenu à la plus haute noblesse après avoir été
promu « Mamamouchi » lors d'une cérémonie turque burlesque organisée par les complices de Covielle.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 11:57 am

Personnages



M. Jourdain est un personnage créé et joué par Molière
lui-même. C'est un rôle difficile à jouer car le personnage est
quasiment tout le temps présent sur scène. C'est le personnage
principal du récit, il est l'étudiant en « gentilhommerie », amoureux
de la marquise Dorimène. M. Jourdain est un personnage unique dans
l'ensemble de l'œuvre de Molière ; il représente une vie imaginaire. Il
aime les flatteries nobiliaires et y croit, aspirant à devenir
gentilhomme. Il est vaniteux, naïf et capricieux.
Mme Jourdain est, dans l'ensemble
des personnages féminins de Molière, une figure singulière. Elle
apparaît dans peu de scènes de la comédie, et quand cela arrive, c'est
toujours pour s'opposer à son mari soit en face, soit par des coups
bas. C'est le personnage le plus « vieux jeu » de la pièce, mais elle
n'est jamais ridiculisée et a quand même joué un rôle d'intrigante
envers monsieur Jourdain à la fin de l'histoire.
Lucile est la fille de M. Jourdain. Elle représente dans
cette pièce, un des principaux contrastes. Elle garde les aspects
fragiles de la jeune fille amoureuse, naïve.
Nicole, la servante, forte de son rire et de son caractère
paysan, parle devant son maître d'une façon décontractée et sans
complexe, comme la plupart des servantes apparaissant chez Molière.
Cléonte est le cliché de l'amoureux honnête homme, devenu dans Le Bourgeois Gentilhomme,
un jeune libertin jouant un amoureux transi prêt à tout pour que son
amour soit réciproque, même à se déguiser en imaginaire fils du Grand
Turc.
Covielle est le valet de la pièce, il est à Cléonte ce que
Nicole est à Lucile. Mais son rôle bascule : il n'est plus le valet
balourd et devient le maître de la comédie de la « turquerie ».
Dorante possède un rôle déconcertant. Intriguant et sans scrupule, c'est aussi le complice du piège organisé par Covielle et Cléonte.
Dorimène est une veuve qui se permet de tout faire, malgré
tous les efforts de M. Jourdain. Elle sous-entend à l'acte III qu'elle
va épouser Dorante et confirme ses dires à l'acte IV.
Le Maître de musique est un homme pratiquant l'art pour
gagner de l'argent. Il considère M. Jourdain comme un moyen facile de
s'enrichir, et s'oppose en cela au Maître à danser, qui profite des largesses de son élève mais voudrait qu'il soit capable d'apprécier la danse à sa juste valeur.
Le Maître d'arme enseigne le maniement du fleuret à M.
Jourdain. Très sûr de lui et de la supériorité de la science du combat,
il provoquera une dispute entre lui, le Maître à danser et le Maître de
musique par son mépris pour leurs arts. L'ensemble tournera à la
bagarre quand le Maître de Philosophie, plus rhétoricien que véritable philosophe, décrètera la suprématie de ce qu'il appelle philosophie,
quand on voit qu'il ne fait qu'apprendre à M. Jourdain les mouvement
des lèvres intervenant dans la prononciation des voyelles et de
quelques-unes des consonnes.

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 12:14 pm

Molière



1622 Naissance à Paris de Jean-Baptiste Poquelin, fils d'un marchand tapissier, fournisseur officiel de la Cour
1632 Mort de sa mère.
1635 Jean-Baptiste
entre au collège de Clermont (actuel lycée Louis le Grand). Il a pour
condisciple le prince de Conti, qui deviendra l'un de ses protecteurs
1640 Il
suit des études de droit pour devenir avocat, titre qui permet alors
l’achat d’une charge dans la justice ou l’administration.
1641 Jean-Baptiste est reçu avocat
1643 Il
renonce à la possibilité de promotion sociale que lui offre ce diplôme.
Il décide, contre l’avis de son père, de devenir comédien. Avec sa
maîtresse Madeleine Béjart, une comédienne déjà connue, la famille de
celle-ci et quelques autres comédiens, il fonde la compagnie théâtrale
l’Illustre-Théâtre.
Il prend le nom de Molière. Les raisons qui l'ont incité à choisir ce pseudonyme n'ont jamais été élucidées.
1645 Au printemps, la troupe l’Illustre-Théâtre fait faillite
Emprisonné pour dettes en Août, Molière est libéré deux jours plus
tard, grâce à l'intervention de son père . La même année, il quitte
Paris, avec la troupe de Charles Dufresne. Ils vont parcourir l'ouest
et le sud de la France pendant plus de treize ans
1650 Molière devient le directeur de la troupe de Charles Dufresne
1653 Le Prince de Conti parraine la troupe de Molière. Il la prendra sous sa protection jusqu'en 1657.
1655 Molière devient auteur dramatique. Il écrit l'Etourdit, qui est joué à Lyon
1656 Il écrit le Dépit amoureux qui est créé à Béziers
1658 Molière
a trente six ans. Il rentre à Paris fort d'une double expérience
d'acteur comique et d'auteur dramatique. Il reçoit la protection de
Monsieur, le frère du roi. Il joue devant le jeune Louis XIV, au
Louvre, le Docteur Amoureux. Cette pièce plaît au roi qui accorde à la
troupe de Molière le droit de partager avec les Comédiens-Italiens, la
salle du Petit Bourbon.
1659 Molière
connaît un grand succès avec les Précieuses ridicules. Cette pièce est
créée lors de la même représentation que Cinna de Corneille et fait un
triomphe
1660 Sganarelle
ou le Cocu imaginaire. Nouveau grand succès pour Molière qui trouve
dans Sgnarelle l'un de ses rôles fétiches
1661 La troupe de Molière s'installe définitivement au Palais-Royal
L’École des maris et les Fâcheux assoient sa renommée
1662 Il
épouse Armande Béjart, la fille de Madeleine Béjart. Ce mariage avec la
fille de sa maîtresse, lui vaut d'être accusé de relations incestueuses
avec cette personne qui pourrait être sa fille.
Il réussit son coup de maître en écrivant l'Ecole des femmes,
la première des comédies de la maturité, en cinq actes et en vers.
Cette pièce, qui soulève des questions importantes (l’institution du
mariage et l’éducation des filles), tranche nettement avec les thèmes
habituels de la farce ou de la comédie à l’italienne. Innovation
littéraire en même temps que critique originale de la société du temps,
elle irrite certains auteurs concurrents autant qu’elle choque les
tenants de la morale traditionnelle.
L'Ecole des femmes
connaît un énorme succès, et vaudra à Molière une longue polémique.
Cette querelle occupera toute l’actualité littéraire de l’année 1663,
avec ses pamphlets, ses textes satiriques et ses quolibets.
1663 Molière
répond à ses adversaires en écrivant La Critique de l’École des femmes
et l’Impromptu de Versailles. Pièces dans lesquelles il tourne en
dérision ses détracteurs (petits marquis, faux vertueux, troupe rivale
de l'hôtel de Bourgogne…)
1664 Le Mariage forcé, la Princesse d'Elide
Tartuffe, joué à Versailles, provoque un tollé chez les catholiques. La
pièce est interdite à la demande de l’archevêque de Paris.
La bataille de Tartuffe durera près de cinq ans. Remaniée, la pièce
sera à nouveau interdite en août 1667. Elle sera cependant jouée, en
présence du frère du roi, chez le Grand Condé.
1665 Louis
XIV décide de prendre officiellement Molière sous sa protection. Il
décerne à ses comédiens le titre de troupe du roi
Dom Juan
, pièce dont le personnage principal se sent " un cœur à aimer toute la
terre". La pièce connaît un succès de cinq semaines. Puis elle est
étouffée avant même que les adversaires de Molière puissent faire
paraître leurs pamphlets contre cette pièce , qui selon eux, prône
l'athéisme.
L'Amour médecin
1666 Le Misanthrope.
Cette pièce conte les mésaventures d'Alceste, un personnage d'une
loyauté et d'une probité indéfectibles. Elle connaît un succès mitigé,
mais sa dimension morale lui assurera un prestige qui ne fera que
croître les siècles suivants
Le Médecin malgré lui, qui est aujourd'hui l'une des plus connues et des plus jouées des pièces de Molière .
Melicerte
1667 La Pastorale comique
Le Sicilien ou l’Amour-peintre
1668 Amphitryon
Georges Dandin
L'Avare
: Cléante et Elise, les deux enfants d'Harpagon craignent chacun pour
leur amours respectifs. L'avarice de leur père fait obstacle à leur
bonheur. Heureusement le vol d'une cassette viendra bouleverser les
plans de l'avide vieillard
1669 Monsieur de Pourceaugnac
Tartuffe enfin autorisé connaît un triomphe
1670 Le Bourgeois gentilhomme,
une comédie-ballet dont Lully compose la musique et qui fustige le
snobisme de Monsieur Jourdain, un piètre imitateur de la noblesse
Les Amants magnifiques
1671 Psyché
la Comtesse d’Escarbagnas
Les Fourberies de Scapin, une comédie d'intrigue qui s'inscrit dans la
tradition italienne que Molière avait exploité au début de sa carrière,
notamment avec l'Etourdi. Molière jouera, lui-même, le rôle de Scapin,
le valet meneur de jeu
1672 Les Femmes savantes (1 672), une sévère condamnation du pédantisme
Cette année-là, Molière est supplanté par Lully, promoteur de l’opéra
en France, qui obtient le privilège royal lui accordant l’exclusivité
de la représentation des œuvres chantées et dansées.
Par faveur spéciale, le roi autorise toutefois Molière à intégrer des
scènes musicales et chorégraphiques dans le Malade imaginaire
1673 Création du Malade imaginaire, au Palais-Royal, le 10 février
Molière tient le rôle d'Argan. Il est pris d'un malaise lors de la
quatrième représentation. Il est transporté chez lui, rue de Richelieu
. Il meurt d'une hémorragie. N'ayant pas abjuré sa profession de
comédien, il ne pourra, malgré son désir, recevoir les derniers
sacrements.
Molière échappe de peu à la fosse commune. Il ne put être inhumé que
grâce à l’intercession d’Armande Béjart auprès de Louis XIV. Il fut
enterré de nuit, suivi dans la brume, par de nombreux amis, sans aucune
cérémonie.

Pour plus de détail
PAR ICI
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 12:17 pm

Résumé



Comédie-ballet en cinq actes et en prose, représentée à Chambord, le 14 octobre 1670, dont la musique est de Jean-Baptiste Lully.

Monsieur Jourdain, riche bourgeois et fils de marchand, s'efforce de
cacher la bassesse de sa naissance en suivant les leçons de maîtres de
danse, de musique, d'armes et de philosophie, qui, en lui enseignant
les usages de la noblesse, profitent de sa naïveté, malgré les
remarques pleines de bon sens de son épouse. Dorante, un gentilhomme,
feint d'être son ami, mais ne fait que profiter de la situation, en lui
empruntant de l'argent et en faisant sa cour à ses dépens à une
marquise, Dorimène, que Monsieur Jourdain voudrait séduire. Le jeune
Cléonte, est amoureux de Lucile, la fille de la maison, mais Monsieur
Jourdain ne rêve que de la marier à un gentilhomme. Dorante offre un
festin à Dorimène chez Monsieur Jourdain, en sa présence, en lui
faisant croire qu'il agit en sa faveur. Survient Madame Jourdain,
furieuse, mais Dorante sauve la situation en prenant sur lui
l'organisation du dîner, ce qui paraît habile au Bourgeois.
Entre-temps, le serviteur de Cléonte, dans le but de duper Monsieur
Jourdain et de favoriser les amours de son maître, met au point un
stratagème burlesque : il fait croire au Bourgeois que le fils du Grand
Turc, amoureux de sa fille, désire l’anoblir en l'élevant à la dignité
de «Mamamouchi». Sous le couvert d'une cérémonie farcesque qui enchante
le héros, on conclut le mariage de Lucile et Cléonte, déguisé en Turc,
ainsi que celui de Dorante et Dorimène.
Après les fastueuses représentations de Chambord, cette comédie
connaît un succès durable, à Saint-Germain d'abord, à la ville ensuite.

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 12:48 pm

Analyse de la pièce

Acte premier


M. Jourdain, dont le père s'est enrichi en
vendant du drap, a décidé de vivre en " homme de qualité ". L'acte
s'ouvre sur la conversation des maîtres de musique et de danse qui
discutent des mérites de leur art et jugent avec pitié le parvenu qui
les paie. Entrée de M. Jourdain qui montre immédiatement son ignorance
et sa fatuité. Entrée du ballet qui forme intermède pour passer au
second acte (II).

ACTE II

Ayant donné son avis sur la musique, M. Jourdain
commande un concert et un ballet pour un dîner où il a prié des gens de
qualité. Il prend une leçon de danse et de maintien. Arrivée du maître
d'armes et discussion véhémente entre les trois professeurs. Le maître
de philosophie qui survient est invité à arbitrer le conflit; mais il
tourne les trois autres contre lui. Bataille et sortie des combattants.
Le maître de philosophie rentre. M. Jourdain désire apprendre " tout ce
qu'il pourra". Mais il renonce à la logique, à la morale, à la physique
et se décide pour l'orthographe. M. Jourdain reçoit son tailleur qui
lui apporte un habit. Entrée de ballet par les garçons tailleurs qui
habillent M. Jourdain en cadence (I, III, IV, V).

ACTE III.


M. Jourdain, qui veut montrer à sa femme et
à la servante Nicole ses connaissances nouvelles, réussit seulement à
se couvrir de ridicule. M. Jourdain reproche à son mari de fréquenter
les nobles, et de ne pas s'occuper du mariage de sa fille. Elle le
blâme de recevoir Dorante; mais, malgré ses avis, M. Jourdain se laisse
emprunter à nouveau de l'argent par Dorante qui s'est chargé d'offrir
une bague à la marquise Dorimène que M. Jourdain courtise. Il se
substitue à M. Jourdain pour offrir à Dorimène un dîner et un régal.
Nicole prévient Mme Jourdain qu'il y a " anguille sous roche ". Scènes
de dépit amoureux entre Cléonte et Lucile, la fille de M. Jourdain,
entre Nicole et Covielle. Discussions et raccommodements. M-e Jourdain
invite Cléonte à demander la main de Lucile à M. Jourdain, qui refuse
parce que Cléonte n'est pas gentilhomme. Covielle propose à Cléonte un
stratagème. Arrivée de Dorante et de Dorimène qui s'inquiète des
dépenses faites en son honneur. M. Jourdain revient, révèle une fois de
plus son ignorance de la civilité et des belles manières. Les convives
vont se mettre à table pendant que les cuisiniers font le troisième
intermède de danse (III, IV, X, XII, XVI).


ACTE IV.

Le festin tire à sa fin. M. Jourdain adresse à
Dorimène de maladroits compliments quand Mme Jourdain survient,
indignée, qui dit leur fait à M. Jourdain, à Dorante et à Dorimène qui
veut sortir. Le ménage Jourdain continue à se disputer quand apparaît
Covielle (déguisé en Turc). Il annonce à M. Jourdain que le fils du
Grand Turc (Cléonte également déguisé en Turc) a vu Lucile, s'est épris
d'elle et veut l'épouser. Covielle, en flattant les prétentions
nobiliaires de M. Jourdain, qui va élevé par son futur gendre à la
dignité de " mamamouchi ", obtient une réponse favorable aux espérances
de Cléonte. Dorante, qui a accepté de favoriser l'intrigue, est
présent. Cérémonie burlesque d'anoblissement du bourgeois (I, II, III,
IV et cérémonie turque).

ACTE V.

Mme Jourdain retrouve son mari affublé des
insignes de sa nouvelle dignité, et le croit fou. Arrivée de Dorante
avec Dorimène qui lui offre de l'épouser. Cléonte et Covielle, en
costume turc, qui viennent pour le contrat, sont présentés à Dorimène
et Dorante. M. Jourdain veut imposer le fils du Grand Turc comme époux
à Lucile qui accepte, en reconnaissant Cléonte sous son déguisement.
Même jeu de scène avec Mme Jourdain qui consent au mariage. En
attendant le contrat, nouvel intermède de chants et de danses : Ballet
des nations avec six entrées (I, III, V, VI).


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 1:13 pm

Le caractère de M. Jourdain


Si l'on veut aller plus avant, on peut affirmer que M. Jourdain confond
l'être et le paraître, l'essence et les apparences. En d'autres termes
il pense inconsciemment que l'habit fait le moine. Justement il n'a pas
compris que la noblesse ne consiste pas dans un déguisement, mais dans
l'élégance naturelle des gestes, de l'attitude et du propos : en un
mot, c'est être "honnête homme". Un titre ne s'achète pas, il se
mérite. L'un des effets comiques les plus constants réside dans ce
perpétuel décalage entre ce que M. Jourdain veut paraître et ce qu'il
est. Ses propos vont à l'unisson : ils révèlent son ignorance, son
étroitesse d'esprit, et cependant ses prétentions. Le maître de musique
n'hésite pas à affirmer : "C'est un homme, à la vérité, dont les
lumières sont petites, qui parle à tort et à travers, et n'applaudit
qu'à contresens..." Son langage est riche en impropriétés, en
approximations, quand il n'apparaît pas ampoulé et pâteux comme dans
l'étonnant compliment à l'adresse de Dorimène. Si le langage, c'est
l'homme, alors M. Jourdain n'est qu'un simulacre de culture et de
politesse, malgré une apparente boulimie de savoir qui serait tout à
son honneur si elle était quelque peu disciplinée. De plus ce savoir
nouveau est mal assimilé et M. Jourdain se trouve pris en défaut par le
fleuret de sa servante, cette Nicole à qui il prétendait donner une
leçon.

Le lecteur ou le spectateur comprend aisément que M.
Jourdain n'inspire pas le respect. Ses façons "donnent à rire à tout le
monde". Épouse et surtout servante se gaussent à plaisir de cet
épouvantail, de ce "carême prenant". Ses maîtres (professeurs) ne
voient en lui qu'une bourse, son tailleur le dupe et Dorante le
manipule peu scrupuleusement en le flattant avec adresse. Chacun
profite de ces "visions de noblesse et de galanterie qu'il est allé se
mettre en tête".

Nous voilà mieux installés au cœur du
personnage. Au nom de ses prétentions, M. Jourdain se conduit en être
sottement vaniteux : il quémande l'admiration tant il est vrai qu'il
n'existe que par le regard d'autrui, il se pavane auprès de gens qui ne
sont pas forcément qualifiés pour porter un jugement de goût. Il fait
admirer bêtement ses signes extérieurs de richesse et tout
particulièrement ses "laquais" (le possessif manifeste à l'évidence la
confusion entre l'avoir et l'être). Il demande sans arrêt comment font
les "gens de qualité". Voilà le sésame qui délie la bourse, voilà
l'argument suprême qui étouffe les quelques velléités de bons sens. En
effet M. Jourdain parfois aperçoit la vérité : il refuse que le maître
de philosophie ne lui dispense un savoir aussi inutile que rébarbatif,
il se rend bien compte que les valets du tailleur allaient lui soutirer
jusqu'à la dernière pièce de sa bourse par leurs appellations
flatteuses. Mais ces éclairs sont rares. L'homme est naïf surtout si
l'on touche son point faible. S'il s'étonne de la considération et des
"caresses" de Dorante, il n'y voit que la reconnaissance de ses mérites
au lieu d'une condescendance aussi intéressée que moqueuse. Ainsi ses
jugements sont erronés, soit parce qu'ils sont entachés du dédain de
celui qui paie, soit parce qu'ils sont viciés par cette recherche d'une
justification aux faits désagréables ou irritants : par exemple les
emprunts répétés de Dorante loin de passer pour du parasitisme sont
signes d'honneur et d'amitié. Au nom de sa prétention, il s'inventera
des parents prétendument notables. Est-il menteur ? Non, car il n'a pas
l'intention de tromper. Simplement pour lui les perspectives sont
faussées par cette constante recherche d'une image flatteuse de
lui-même.

Les autres traits du caractère nuancent le personnage,
à partir de cette idée centrale : on le voit indécis, embarrassé par un
mode de vie inhabituel. Il révèle sa couardise en apprenant l'escrime,
il étale son entêtement car il a une haute opinion de sa personne.
Alors qu'il a demandé l'aide d'un tiers, il n'acceptera aucune
modification au compliment qu'il a rédigé pour Dorimène. Enfin,
autoritaire, il a tendance à écraser les faibles et à poursuivre de ses
colères ceux qui se moquent de lui, ceux qui n'admettent pas son point
de vue. Au nom de sa "folie", il a décidé que sa fille épouserait un
gentilhomme et l'opposition des siens fait monter les enchères. Sa
vanité, son irascibilité, son jugement déformé par ses lubies se
conjuguent ici pour le confiner dans l'erreur.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
ĿǿŁĩṗṑṕ
lmodira
lmodira
avatar

الجنس : انثى
الابراج : الجدي
عدد المساهمات : 93
๐๑Ḻằụḡћ๑๐ : 6113
تاريخ التسجيل : 21/05/2009
العمر : 22
الموقع : 9l3-city stupid computa

مُساهمةموضوع: رد: Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}   الثلاثاء يونيو 09, 2009 1:17 pm

L’aspect physique de M. Jourdain



Que savons-nous des traits de M. Jourdain au travers du Bourgeois Gentilhomme
? Curieusement rien. Nous ne pouvons que l'imaginer. Sans doute a-t-il
de l'embonpoint ; il a rompu les mailles de ses bas et ses nouvelles
chaussures le blessent. La tradition théâtrale l'a volontiers
représenté comme un "gros bouffon", un "dindon superbe". La rondeur
convient bien à l'homme fortuné, au bourgeois enrichi, au balourd
gesticulant.
Son âge ? Il a sans doute dépassé la cinquantaine. Lucile, sa fille,
est en passe de se marier. Mais surtout son épouse lui fera plusieurs
fois cruellement remarquer que de telles "folies" ne conviennent pas à
son âge respectable. Molière a justement choisi un homme mûr, au faîte
de sa réussite sociale. À l'heure où d'autres veulent cultiver la
sagesse, M. Jourdain succombe à ses "lubies". Ce père de famille aux
portes de la vieillesse soupire après une jeune marquise, l'homme
d'affaires enrichi s'est entiché de noblesse.
M. Jourdain nous apparaît, tout au long de la pièce, maladroit,
déguisé. Ses nouveaux vêtements manquent de goût. Ce bourgeois sans
arrêt se dandine : une danse aussi exquise que le menuet devient le
balancement d'un plantigrade lorsqu’elle est exécutée par notre homme ;
la leçon d'escrime révèle à l'envi sa raideur. Ainsi M. Jourdain
déclenche le rire inextinguible de Nicole et les moqueries de son
entourage par le manque de discrétion et de goût de sa personne, II est
emprunté, c'est un mauvais acteur.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://my-ismail.ahlamontada.com
 
Salon}Le Bourgeois Gentilhomme:Molière}
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» résumé du bourgeois gentilhomme

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
Moulay-ismail :: ثانوية My-ismail :: الأقسام الداخلية للثانوية :: الجدع المشترك :: Français-
انتقل الى: